mardi 30 décembre 2008

Malgré la baisse des taux, la croissance de M1 et de M3 ralentit

Nouvelle preuve, si nécessaire, que l'outil du taux d'intérêt de la BCE est loin d'être suffisant.

En effet, en novembre, la croissance tant de M1 que de M3 a ralenti.

1 commentaire:

Paul Vanden Boeynants a dit…

Je ne comprends pas ton commentaire...

La tendance naturelle du marché serait à un effondrement de M3. Celui-ci ne se produit pas justement parce que la BCE intervient sur le marché.

La tendance naturelle est donc atténuée par l'action de la BCE. Si on ne regarde que ce chiffre, on peut dire que son action est partiellement efficace.

Sinon, que voudrais-tu ? Que M3 continue à augmenter ?

Ne trouves-tu pas que le niveau de M3 est déjà assez élevé comme ça ?