dimanche 31 août 2008

Questions à la une: fin du site ou oubli?

Le site
http://www.questionsalaune.be
ne répond plus.

Le nom de domaine est en "quarantaine". ce qui veut dire qu'il n'a pas été renouvelé.

Soit ils ont décidé de fermer ce site (mais alors pourquoi laisser les liens pointer vers ce nom de domaine, même dans les pages de la RTBF, soit c'est un oubli....

Tout le monde peut oublier.

Mais tout de même.

Christian Dupont "Moi, je veux l’excellence pour tous, c’est-à-dire chacun à 90 % de ses talents."

Pourquoi pas chacun à 110 % de ses capacités.

Sur le site du Soir, Christian Dupont explique sa vision de l'enseignement.

Un peu différent des gesticulations d'Arena.

Bravo Monsieur Dupont.

je relève (de manière partielle et partiale):
"Je ne suis pas pour une nouvelle grande réforme mais pour une profonde réflexion qui implique tous les acteurs et fasse remonter des solutions d’en bas."
C'est pas très rentable électoralement, ça. Bien que quand on voit la "progression négative" de votre "prédécesseure" :-)

"Il faut le dire et le redire, et puis il faut agir"
Enfin. Parce que jusqu'ici on parlait beaucoup, on interrogeait beaucoup, on produisait beaucoup de rapports et puis on accouchait d'une souris de mixité.

"Les programmes et les socles de compétence sont très lourds, et donc les enseignants en font beaucoup trop peu."
Ici on parlait de l'exemple des sciences, mais c'est le cas dans la plupart des programmes. Bravo pour cette analyse honnête.

"ils ont poussé à une certaine marchandisation de la formation continuée parce qu’ils obligent à lancer des marchés publics et excluent, en tant que formateurs, les enseignants eux-mêmes, qui sont pourtant les meilleurs experts…"
cela fait des années que cela se dit dans les salles des profs. cela va faire mal à certains combinards qui "donnaient des formations" de piètre qualité et bien payes grâce à leurs relations.

"il faut soigner la communication"
et surtout redonner confiance. "Une ministre précédente" a tout fait pour briser cette confiance.

"La situation idéale est celle de l’enseignant qui détecte les difficultés et est doté des techniques pour y remédier ou a la possibilité de transférer son élève dans un groupe classe plus restreint où l’on s’occupe de remédiation."
Heu, c'est pas incohérent avec le décret mixité ça?


Merci Monsieur Dupont!

Soyez incompétent et dans le service public. Vous gagnerez 2 millions par an et resterez à votre place.

Nous vions déjà fait part de notre
étonnement
(c'est un euphémisme poli) sur l'acceptation par Didier Bellens de l'humiliation lui infligée par le Gouvenement.
Tout comme nous avions mis en avant des pratiques douteuses chez Belgacom.
Belgacom dont l'Etat reste l'actionnaire principal (pourquoi?).

Quand on lit les commentaires dans la presse, nous sentons un certain malaise, mieux exprimé dans la presse néerlandophone, par exemple.

"Victoire à la Pyrrus"

"Dit is een puur politieke benoeming. Bellens is er enkel nog dankzij de politiek. In een privébedrijf zou hij al lang weg zijn', zei een hooggeplaatste bron" cité par le Tijd

Dans les éditions du Tijd du 30/8, un article dont le titre est assez sarcastique "Voor een paar euro's minder".

Dans son excellent analyse, Stefaan Michielsen rappelle d'abord la dimension politique et communautaire du "soap" Belgacom. En effet, la nomination de Didier bellens est le résultat d'un "savant" dosage. Il est en effet à la tête de belgacom parce qu'il est francophone et qu'il est socialiste. Francophone, ça on en est sûr. Socialiste? On peut se demander la sincérité de cette "conviction".

Stefaan Michielsen rappelle que Didier Bellens est "un homme de chiffre, pas un vrai manager". Et de citer l'évangile: "Serviteur mauvais et paresseux", car ce qu'a fait Bellens, c'est gérer le patrimoine de l'Etat. Sans ambition, sans développement. Il devait augmenter la présence internationale de Belgacom? Il acquiert ... Tele2 au Luxembourg!

Il préfère acquérir Scarlet, concurrent sérieux pour l'ADSL, il ne respecte pas le contrat Win avec la Région wallonne, il pourrit le climat social de Proximus, il se ait condamner par l'IBPT pour abus de position dominante, etc. Voir à ce sujet "Les 11 «casseroles» qui pourrissent la vie de Didier Bellens"


Stefaan Michielsen va plus loin que moi dans son analyse: selon lui, le gouvernement avait placé la "barre tellement bas" au niveau du salaire de Bellens (un tiers de moins, même si cela reste un beau salaire), qu'il espérait que bellens serait assez fier pour décliner ce qu'on ne peut vraiment pas appeler cette offre "alléchante".

Mais il a accepté. Sans fierté.

Le gouvernement s'en tire bien...

En effet, Bellens aurait refusé qu'il aurait fallu trouver un "autre francophone socialiste". Sinon, il fallait renégocier les autres postes de services publics à un moment où l'équilibrage des partis et des langues est un terrain miné.

Nous sommes donc repartis pour 6 ans dans la médiocrité des télécommunications, dans le maintien de le fracture numérique.

Qui a dit que l'Etat intervenait pour favoriser l'essor de l'économie.

vendredi 29 août 2008

Salazar, tentative de manipulation qui échoue?

Car le battage médiatique avait-il un autre but que d'essayer d'influencer le politique?

Heureusement la ministre Turtelboom ne se laisse pas avoir. Ce qui prouve qu'au contraire de ce qu'affirme Elio Di Rupo, que ce n'est pas "
une jeune dame qui vient d'arriver au gouvernement et qui se trompe
" et sa tentative de manipulation "il a dit craindre pour Mme Turtelboom "qu'elle ait un jour des morts sur la conscience" fait long feu.

Bravo madame Turtelboom, vous avez du caractère!

Val Saint Lambert et la Région wallonne

Nous avions déjà parlé plusieurs fois du Val Saint Lambert.
d'abord pour nous poser des questions sur la structure juridique.
Ensuite pour nous faire la réflexion que soit l'affaire peut être rentable et que la région devait s'abstenir, soit qu'elle n'est pas rentable et alors...que la Région doit s'abstenir.

Et bien la Région a décidé de garantir un prêt de 150.000€. Notons que la curatelle avait déjà obtenu un tel prêt sans avoir eu besoin de la garantie de la région.

Reconnaissons que le montant doit être bien inférieur au coût des voyages de nos ministres à Pékin.

Mais demandons-nous tout de même si la Région devait garantir ce prêt.

Ou bien est-ce de nouveau un effet d'annonce?

Si le PS peut prendre les gens pour des imbéciles, c'est qu'il en existe.

Sur le blog du Grand Barnum sont reprises avec grand à propos quelques phrases d'Elio Di Rupo.

Il y a d'abord:
« Les gens éprouvent de grandes difficultés. Le coût de la vie est véritablement très cher, ce qu’il faut c’est véritablement un pouvoir d’achat beaucoup plus fort qu’il n’est aujourd’hui. On voit qu’on est dans une phase difficile. Mais la plus grande des difficultés, c’est que le coût de la vie est vraiment trop cher. L’énergie est hors de prix. »

D'abord, le coût peut être élevé ou la vie très chère. mais un coût cher, je ne comprends pas (le cou de ma Fée m'est cher, mais c'est autre chose).

Ensuite.
Augmenter le pouvoir d'achat, on fait comment? On imprime des billets?

Il faudrait tout de même que le parti socialiste redescende sur terre, ou plutôt apprenne à dire la vérité.

Si je veux donner 100 € à quelqu'un, je dois les avoir. L'Etat belge n'a rien, il "redistribue". Il "prend aux riches" (rappelons qu'avec un salaire brut de 2.500 € par mois, on est taxé au taux marginal le plus élevé, donc on est riche), pour "distribuer aux pauvres", ou du moins ceux qui paraissent pauvres.

Et notre ministre Daerden, qui affirme sans rire (en tout cas pas plus que d'habitude) qu'il va augmenter le pouvoir d'achat de 400 € par personne, en oubliant (ou en le feignant) que 80 millions divisés par 4 millions de wallons fait tout au plus 20 Euros par personne... Et dire que la Libre reprend ces chiffres sans sourciller sur son site!

Je n'arrive pas à comprendre comment on peut prendre la population pour aussi bête. Ou bien suis-je vraiment un idéaliste?

jeudi 28 août 2008

Bellens plie. Et baisse la tête.

On s'attendait à plus de fierté.

Il s'accroche de manière pitoyable.

Accepte toutes les humiliations sans broncher.

Cela va être beau, il a prouvé sa faiblesse et certains risquent d'en profiter

mercredi 27 août 2008

L'enseignement et la fiscalité régionale et communautaire pour le pouvoir d'achat

Actu24 titre Une rentrée francophone sous le signe du pouvoir d'achat.

On y lit entre autres
Les mesures viseront bon nombre de compétences des deux entités, notamment en matière d'enseignement ou de fiscalité



Mon coeur s'est mis à battre de joie, enfin nos ministres se rendaient compte de l'importance de l'enseignement dans la formation de citoyens responsables.

Et puis...

Enseignement? Ben oui le chèque rentrée
Fiscalité? ben oui la suppression de la radio redevance

Comme quoi nos politiques ne changeront jamais.

Je ne sais pas si c'est le journaliste ou le porte parole du gouvernement qui affirme sans rire (en tout cas cela ne se voit pas):
il faut donner l'image de gouvernements francophones qui s'occupent des "vrais problèmes des gens" et non de byzantines querelles communautaires.



Pauvre CF

mardi 26 août 2008

Un nouveau site pour tenter de diminuer la politisation de l'administration wallonne

Un site avec une pétition en ligne.

Je suis un peu sceptique sur les chances de réussite de cette initiative que je soutiens bien évidemment.

Donc, n'hésitez pas, signez la pétition.

Peut-être qu'un jour, les politiques se rappelleront que leur rôle est d'aider la population et pas d'aider leurs amis.


Mais c'est vrai que quand nous entendons notre "camarade" Happart...

lundi 25 août 2008

Démagogie quand tu nous tiens; opposons éducation morale à l'éducation physique

Nos résultats aux jeux olympiques sont décevants?
Remplaçons les cours philosophiques par du sport.

1. Pourquoi opposer deux choses?
2. Les cours philosophiques doivent à mon sens être revus. ce devraient être des "cours philosophiques" même si on peut y aborder la dimension religieuse ou "morale". Je crois d'ailleurs que c'est impossible de faire autrement. Pourquoi ne pas par exemple imposer aux élèves d'avoir suivi à la fin des humanités au moins 4 cours de conviction différentes?
3. Est-ce à l'école que le sport doit être encouragé? Pourquoi ne pas organiser des structures convenables pour promouvoir le sport le soir, le week end, les vacances scolaires.
4. Au fond, pourquoi ne pas en faire pendant "les jours blancs"

Pauvre Cf

dimanche 24 août 2008

Comment se moquer des directeurs d'école

En leur envoyant des circulaires contradictoires qui rendent impossibles d'attribuer de manière certaine les postes 10 jours avant la rentrée.

Pauvre CF

La saga du numerus clausus

Nous avions déjà pris cette saga comme exemple des dérives du socialisme.

Nouvel épisode:
A l'ULG, il avait été décidé de ne pas "puiser" dans le quota de l'an passé.

En clair:
Normalement 112 étudiants devaient être "reçus" en 2008 et 112 en 2009.

L'ULG, comme toutes les univs, avaient la possibilité de "puiser" dans le quota de l'an prochain, et donc de "recevoir" 16 ou 17 étudiants supplémentaires.

Avec comme "simple" conséquence que l'an prochain, ce n'est plus 112 étudiants qui pourraient continuer leurs études mais 95.

L'ULG a décidé de ne pas hypothéquer l'avenir. Pourquoi en effet recevoir 129 étudiants cette année-ci et seulement 95 l'an prochain?

Le Conseil d'Etat a considéré que "cette décision n'était pas suffisamment motivée"

C'est vrai qu'en Belgique, les politiques nous ont habitués à une politique à le petite semaine.

L'ULG est mal vue parce qu'elle applique plusieurs principes d'une bonne gestion:
1. Egalité des étudiants: pourquoi en effet favoriser ceux de cette année au détriment de ceux de l'an prochain?
2. Prévoir: il est clair que l'an prochain le problème sera le même et donc, diminuer le nombre de place revient à amplifier le problème de l'an prochain.

C'est le politique qui doit réagir et supprimer cette mesure imbécile.

Dotation royale: quand nos gouvernants s'occupent enfin de questions primordiales

Leterme affirme vouloir revoir la question de la dotation royale.

Enfin un problème important, plus important que le problème de BHV, plus important que le chômage, plus important que la récession qui pointe le nez, plus important que le rendement moins bon qu'espéré de l'impôt.

vendredi 22 août 2008

Belgacom, encore et toujours

Des rumeurs, des démentis, des "dénonciations de complot".

Un article dans l'ECHO: Le patron de Belgacom donne un super job à sa secrétaire (De Morgen) qui reprend un article de De Morgen

Information bien vite démentie par Belgacom.

Il faudra que nous revenions sur le cas belgacom.

Pour rappel, belgacom était une Régie qui a été "privatisée".

sauf que:
1. L'Etat y a encore plus de 50% des actions.
2. C'est donc l'Etat qui nomme les postes-clé.
3. Belgacom a conservé la gestion du réseau tout en les louant aux autres opérateurs. Avec les conséquences du manque de concurrence que l'on devine. Pas étonnant que les communications téléphoniques soient si chères.
4. Théoriquement belgacom devait respecter certaines règles comme par exemple:
Offrir un tarif social. Mais base fait bien mieux qu'eux!
Maintenir des cabines téléphoniques publiques: leur nombre est passé de 18.000 à 9.000 cabines. Vous avez dit "service public"? Moins d'une cabine pour 1.000 habitants.

de plus, belgacom n'a aucun scrupule à racheter un concurrent sérieux (Scarlet)

Privatisons Belgacom, au bénéfice de tous.

Sa capitalisation boursière est de 8 milliards.

Que l'on m'explique la raison pour laquelle l'Etat en reste l'actionnaire principal!

jeudi 21 août 2008

Encore un qui est pris dans les contrôles anti dopages

Le cheval de l’Allemand Ahlmanns positif

Quand on a une fièvre de cheval et qu'on concourt aux JO on ne se soigne pas.

Récession de la publicité en Belgique?

Il semblerait que la pub soit en récession en Belgique.

L'explication donnée par l'Echo semble logique: les entreprises craignent une récession, et donc diminuent leurs dépenses publicitaires.

Mais c'est peut-être l'inverse qu'il faut faire?

Augmenter ses dépenses quand cela va mal n'est pas une mauvaise idée...

mercredi 20 août 2008

Encore des victimes du système fiscal belge

Les bananes Chiquita quittent la Belgique et pas pour aller vers une république...bananière :-)

BFM ne peut plus émettre, heureusement il nous reste RTL

Un petit florilège sur les "nouvelles" sur le site de RTL ce 20/8:

Interview exclusive de Salazar: "je veux rester en Belgique" Comme "info" on ne s'attendait pas à ce qu'il dise "je veux retourner chez moi"
Le Conseil d'Etat a tranché: pour Salazar, c'est non. Euh, c'est le même qu'avant.
Le sort de Salazar pas encore tranché: c'est le même, avant-hier.
Du coup on reparle d'Angelica, la petite fille qui nous a valu les diatribes de son Président et de son épouse...belge. On croyait rêver.
Et du coup, on manque pas de rappeler qu'il y a 16 expulsions par jour en 2007. Il y a des expulsions qui fonctionnent alors, puisqu'il est dit aussi: "En six ans, la famille d’origine équatorienne a reçu trois ordres d’expulsion auxquels elle n’a pas souhaité se soumettre."


Bon, peut-être que l'on va avoir d'autres infos?

Voilà, les Iphone, le bonheur pour le porno, voilà une info intéressante pour donner des idées aux Wallons.

C'est vrai que l'on y apprend aussi qu'un policier s'est fait poignarder. D'ailleurs je trouve que l'on devrait attaquer RTL pour racisme: il y est dit que l'agresseur est septuagénaire. C'est vraiment pour attiser la haine envers cette tranche de la population.

Mais BFM ne peut pas continuer à émettre.

Peut-être que s'ils avaient décidé de faire "cette information-là", ils auraient obtenu leur autorisation....


La DH c'est pas mal non plus:
"Matthias et Alice ont quant à eux à nouveau dormi ensemble. Forment-ils maintenant un vrai couple ?"

Question existentielle s'il en est!

A noter que cette nouvelle est dans la rubrique "Culture"...

Si même chez les policiers la drogue est un problème!

Où va-t-on?

La SNCB ne remplit pas son rôle de service public

Si la SNCB remplissait son rôle:

1. Elle offrirait des tarifs vraiment compétitifs par rapport à la voiture.

2. Elle ferait en sorte que le service soit meilleur
Non seulement les gares sont sales, les trains pas à l'heure...mais en plus la SNCB se déclare satisfaite!

3. Elle étudierait la possibilité de revoir ses lignes
Nombre de lignes ont été supprimées. A une époque où la voiture coûtait moins chère, à une époque où les préoccupations écologiques étaient moins présentes.
Il est impératif de refaire une étude sérieuse pour revoir les besoins actuels des voyageurs.

Mais, je rêve.

Comme toujours quand je pense à l'efficacité des services publics.

Décret Mixité: de la propagande électorale.

Pour rappel, le décret bien mal appelé "Mixité" est une mesure pour "faire plaisir" mais est d'une absurdité sans nom.

Quelques exemples:

1. Selon le Ministre Dupont, cela ne concerne que 2 à 3 % des écoles.
Quelle est la logique de mettre en place un système lourd, coûteux en temps et en argent, si seulement 2 à 3 % des écoles sont concernées.

2. Le décret est contre productif
En effet, quels sont les parents qui inscrivent leurs enfants à temps? Lors des files de l'an passée, nous avons bien vu que les premières personnes dans les files n'étaient pas des "personnes économiquement ou socialement ou culturellement" défavorisées. Nous avons personnellement vécu le cas de personnes venant inscrire leur enfant ...le 3 juillet dernier. Alors que les autres années, cet enfant aurait peut-être pu être inscrit, il se trouve à la 72ème place aujourd'hui...
Et ce n'est pas un "fils de médecin ou d'avocat"

3. Les critères pour améliorer la mixité sont d'un ridicule à la belge.
Chaque école doit donner la priorité à un "certain pourcentage d'élèves défavorisés".
Très bien. Comment définit-on un "enfant défavorisé"?
Voyons chez les Flamands: un élève est considéré comme ayant plus de difficultés si sa maman n'a pas terminé ses humanité, ou si ses parents bénéficient de revenus de remplacement, si ce sont des enfants nomades (bateliers, cirque, etc.), si cet enfant vit en dehors de son milieu familial (home, grands parents, ...), ou bien encore si le néerlandais n'est pas la langue parlée à la maison (sauf à Bruxelles, allez savoir pourquoi :-)).

Voyons maintenant en Communauté Française.
Est considéré comme élève prioritaire "celui qui vient d'une école dont les élèves habitent majoritairement un quartier qui a été considéré il y a 10 ans comme étant à indice socio économique plus faible".

Je ne rigole pas.

Donc un fils d'avocat qui a mis ses enfants dans l'école communale dans un quartier à revenu faible est prioritaire.

Donc, le fils du jardinier, brave homme qui ne sait ni lire ni écrire, n'est pas "prioritaire" parce que le patron de son papa leur fournit un logement. Ils habitent donc un quartier "favorisé" donc ils sont favorisés.

La rentrée, le décret Mixité, encore une année de perdue

Soyons clairs:

1. Le décret "Mixité" est de la poudre aux yeux et de la propagande malhonnête.
2. Notre enseignement est de qualité médiocre. Rien n'est fait pour l'améliorer.
3. Si nous voulons concurrencer les pays à salaire plus faible, nous devons offrir une valeur ajoutée plus grande.

Quand Base essaye de tromper ses clients

Base est un opérateur gentil: il prévient ses clients qu'une autre formule tarifaire pourrait être plus intéressante...

J'ai un abonnement à 14 euros qui inclut 250 minutes gratuites vers Base et les fixes. Les autres communications sont à 20 cents. Cela me fait donc 320 minutes pour 14 euros, soit un peu plus de 4 cents la minute....

Je regarde donc la "superbe" proposition de Base.


Forfait de 6 Euros, avec "2 heures d'appel incluse vers Base et les fixes" Cela fait déjà 5 cents par appel. J'y perds déjà.

Alors 3 possibilités:
1. Base se rend compte que mon abonnement ne leur rapporte pas assez. Encore que me faire passer à 6 euros alors que j'en paye aujourd'hui 14 euros...

2. Base ne sait pas calculer.

Dans les deux cas, c'est déplorable

mardi 19 août 2008

Sursis pour la Cristallerie du Val Saint Lambert

Jusqu'au 7 septembre, c'est déjà pas mal.

Cela laisse trois semaines pour les curateurs pour évaluer la viabilité de l'entreprise.


Trois scénarios sont possibles:

1. Il est impossible de faire fonctionner la cristallerie du Val Saint Lambert de manière rentable et donc, on la laisse mourir de sa belle (!) mort en essayant de récupérer ce que l'on peut pour que les créancier et les travailleurs n'y perdent pas trop...

2. La cristallerie du Val Saint Lambert peut être rentable. Peut-être avec un refinancement important, peut-être avec une réorientation sérieuse, avec un risque de diminution du personnel, ou encore un risque de délocalisation.

Et les aides publiques?

Soyons clairs:
Soit la Cristallerie peut être rentable et le privé fera cela très bien.
Soit elle ne peut être rentable et le public n'a pas à financer ces pertes.

L'emploi?
Au lieu d'essayer de maintenir des emplois qui de toutes façons sont menacés à terme, le Public doit créer des emplois qui à terme seront sûrs.

Autre chose peut être un financement à court ou moyen terme. Du capital à très haut risque peut-être. Mais avec une échéance.

Cockeril est un des très nombreux exemples de ce qu'il ne faut pas faire.

samedi 16 août 2008

La grève à Bruxelles National

La grève est un droit, soit.

Mais quand la grève est utilisée à mauvais escient, son résultat risque d'être l'inverse de ce que l'on recherche.

Grève à Zaventem.

Peut-être avec raison. C'est toujours difficile de faire la part des choses.

Mais quand on sait que le trafic aérien devrait diminuer suite à la récession et au prix du pétrole (même s'il est redescendu), cela veut dire que le risque est que la concurrence entre aéroports s'intensifie.

Charleroi et Roissy sont à une heure de Bruxelles.

Pour les compagnies, le choix se fait aussi en fonction du climat social.

C'est dire l'attrait de Zaventem. Déjà que les francophones (tous les francophones, belges, français, canadiens, arabes, africains) y sont mal vus...

L'humour de Joelle Milquet

Elle déclare, sans rire paraît-il, que son seul défaut est de "ne pas savoir dire non"

Le français est difficile

Bon, c'est vrai que l'on se moque un peu de Paul Marshal, alors que j'apprécie très fort cet homme et que j'ai même traduit ses textes lors du procès de dutroux...

Je signale tout de même pour ceux qui ne regardent jamais les TV flamandes que la deuxième partie est un sketch.

José Happart, tous services !

Le clientélisme, c'est normal, dixit Happart.

Je croyais d'abord à un gag, mais il persiste et signe.

On a tout compris.

José Happart

José happart a tout compris.

Si les Flamands sont différents, c'est parce qu'ils mettent le verbe à la fin (si).

Bent U zeker?
Dit is altijd het geval.

Bon, c'est vrai que cela ne fait que quelques années qu'il apprend le néerlandais, il faut lui laisser un peu de temps.

jeudi 14 août 2008

Le Val Saint Lambert, toujours

Une présentation trouvée sur Internet


Et l'article du Vif ne va pas encourager les investisseurs...

Alors, la zone Euro, en récession ou pas?

L'Echo commente la diminution du PIB constatée au deuxième trimestre.

Pour parler de récession, il faut en effet qu'il y ait deux trimestres conécutifs d'une baisse du PIB.

Le problème n'est pas variment là.

la vraie question à se poser, c'est "Faut-il faire quelque chose" et si oui "que faut-il faire"?

Il est tout de même assez significatif que la BCE ait augmenté son taux d'intérêt en juillet. Cette augmentation a deux effets, conséquences du même mécanisme:
1. Une diminution de l'inflation, si cette inflation est due à une augmentation de la demande plus rapide que l'offre.
2. Une ralentissement de l'activité économique.

Deux réflexions à ce sujet:
1. La hausse des prix constatée était due à l'augmentation du prix du pétrole et tous les produits qui incorporent une part non négligeable de pétrole.
2. Dans ce cas la hausse des taux ne semble pas être une bonne idée. Comme on pouvait le prévoir, la demande de pétrole a diminué et par conséquence son prix.

Il est un peu tard pour la BCE de se rendre compte que la zone euro se porte mal. Il est un peu tard et surtout, la décision d'augmenter les taux était contre productive. D'abord parce que les agents économiques avaient déjà commencé à adapter leurs comportements et ensuite parce que le crédit était déjà plus difficile à obtenir.

Cette hausse des taux risque donc d'amplifier le phénomène.

L'adaptation des agents économiques est de deux types: d'abord une diminution de la consommation de pétrole. Or la variation de la demande a un impact important sur le prix du pétrole, que ce soit dû à la spéculation ou non d'ailleurs. Ensuite, une réallocation du budget. En effet, comme il est difficile de diminuer sa consommation de pétrole de 40 ou 50 % en quelques semaines, les agents ont dû diminuer leurs dépenses pour d'autres biens et services.
Ces deux facteurs ont donc poussé les prix vers le bas. Le prix du pétrole d'abord, et les prix des autres biens ensuite.
Mais si nous ne pouvons que nous féliciter d'une baisse de la consommation de pétrole, nous devons tout de même nous inquiéter de la baisse de consommation et d'investissement des autres biens et services.

En ce qui concerne le crédit, les taux avaient augmenté depuis longtemps et les banques sont un peu moins enclines à prêter. Si la hausse du taux d'intérêt est une bonne nouvelle apparente pour les épargnants, c'est au contraire une moins bonne nouvelle pour ceux qui veulent emprunter. Les banques doivent en effet payer plus cher les fonds de leurs clients. Et le taux de refinancement est plus élevé, alors même que les banques hésitent, à tort ou à raison, de se prêter de l'argent.

Nous espérons que la BCE oubliera ses dogmatismes et n'attendra pas un deuxième semestre pour prendre les bonnes décisions.

Un Belge champion du monde des conducteurs de bus

Le champion du monde des conducteurs de bus est belge.
Soyons en fiers!

mercredi 13 août 2008

Le sort enviable de la Belgique au niveau fiscal

Lu sur
le site de la Libre relayé sur le blog Porte entrouverte

"« Pour une personne célibataire sans enfants, le revenu salarial disponible après charges patronales, salariales et impôt sur le revenu, s'élève à 55,4% du coût salarial total pour l'employeur en Belgique, 52,5% en Allemagne, 51% en Hongrie, 50,2% en France, 48,1% en Autriche et 45,2% en Italie. » "

A notre avis, ce serait plutôt l'inverse...

mardi 12 août 2008

Jeux Olympiques interdits aux femmes

du moins aux femmes d'Arabie saoudite.

C'est vrai que nager en "burkini" ou courir le marathon avec le voile doit être difficile...

C'est pourtant ce que devait faire une coureuse de fond afghane. Pour finir, elle a préféré demander l'asile politique à la Norvège.

lundi 11 août 2008

Le crédit toujours resserré

Il est parfois des évidences qu'il est bon d'objectiver.

C'est le cas aujourd'hui avec l'étude de la BCE sur le comportement des banques en ce qui concerne les prêts (aux ménages et aux entreprises).

Cette étude porte sur le deuxième trimestre et donc avant la hausse du taux à 4.25%

Pour qui est-ce une surprise que les banques sont moins enclines à accorder du crédit?

Pour la BCE certainement, sinon, elle n'aurait pas augmenté son taux, avec la conséquence d'une aggravation du mouvement!

Fusion MET et MRW

Bon, ces acronymes sont un peu barbare, c'est vrai.

Met= Ministère de l'Equipement et du Transport.
MRW:Ministère de la Région wallone

Ces deux organisations ont fusionné.

Pour une fois que quelque chose de bien se passe en Wallonie.

Le MET et le MRW fusionnent

dimanche 10 août 2008

La cristallerie du Val Saint Lambert, structure juridique pour le moins originale

Nous revenons sur la faillite de la cristallerie du Val Saint Lambert.

Rappelons que le Val Saint Lambert a été une industrie florissante.
Faillite en 97, reprise par la Région wallone, nouvelle faillite en 2002, reprise en 2003 par Madame Henquin.

Et c'est là qu'intervient le montage assez habile:

Deux sociétés sont créées: Val Saint Lambert International, société introduite en bourse et dans laquelle Interagora, le holding de la famille Henquin a 70 % ( à vérifier , et d'autre part la société Cristallerie du Val Saint Lambert, dans laquelle la SA Val Saint Lambert International a 99,99 % des actions (toutes les actions moins une puisqu'il faut deux actionnaires).

La subtilité est que la marque est la propriété de la SA VSI.

cela signifie pas mal de choses:

1. Le repreneur éventuel (ou dans le passé le partenaire recherché) investirait dans la Cristallerie, à savoir l'unité de production, sans jouir de la marque elle-même.
2. La Cristallerie est en faillite. La SA VSI y perd les 2 millions d'euros de participation, ainsi que 3.5 millions de créance. Mais elle reste propriétaire de la marque.

Notons aussi que lorsque Madame Henquin déclare "Les repreneurs éventuels pourront maintenant acquérir la société sans les dettes. Ce sera plus intéressant pour eux et j’espère que l’activité se poursuivra", c'est un peu vite oublier que des fournisseurs y perdront 1.8 millions (selon le dernier bilan) et les banques 1.5 millions (toujours selon le dernier bilan). Il y a fort à perier que ceux-ci deviendront (encore) plus prudent quant à faire des affaires avec la Cristallerie...

Ce montage est peut-être de la saine gestion. En effet la marque vaut (peut-être) plus que la valeur de son label pour la cristallerie. Elle jouit d'une bonne réputation dans le luxe et pourrait servir pour "porter" d'autres produits. Ce qui est déjà le cas pour des sous-vêtements.

Mais, n'est-ce pas condamner la cristallerie?

L'avenir nous le dira.

samedi 9 août 2008

Baisse du prix du pétrole

Le prix du pétrole amorce sa descente.

Grâce à la BCE? Un peu. car le dollar a repris de la couleur suite au maintien du taux à 4,25 %. mais c'est involontaire de la part de la BCE.

Simplement à cause de la baisse de la demande.

D'abord parce que la hausse des prix a diminué, logiquement, la demande.

Ensuite parce que l'économie se ralentit un peu partout, ce dont la BCE vient de se rendre compte.

mais surtout, que l'on ne se trompe pas, la tendance des prix du pétrole est et restera à la hausse.

Bois du cazier, 52 ans déjà

Que ceux qui affirment que le pouvoir d'achat a baissé se rappellent les conditions de vie des ouvriers de l'époqie!

Val Saint Lambert, de nouveau en difficulté

Dommage.

Je ne connais pas le dossier, mais je crois que c'est une entreprise qui pourrait s'en sortir, si on lui laissait un peu le temps.

Si vous en savez plus, je suis preneur.

vendredi 8 août 2008

Le drapeau flamand interdit à Pékin

"Les autorités chinoises ne veulent autoriser dans les stades, à l'occasion des Jeux olympiques, que les drapeaux des Etats qui participent aux compétitions. Seraient visés le drapeau tibétain mais également les drapeaux d'entités fédérées comme le drapeau flamand, orné du Lion des Flandres"
source : Rtl.be en ligne

Ils sont marrants les Flamands. Moi je voudrais le drapeau de Charleroi, champion olympique de la fraude.

Rtl y va fort, comparer le Tibet à la Flandre, il faut oser!

Le système de santé belge parmi les meilleurs?

C'est en tout cas ce qu'on lit sur le site "jesuissolidaire"

Pourtant une autre étude place la Belgique au 21ème rang, bien après les USA.

Bien sûr sur le site du parti socialiste, on affirme, sans citer aucune source, que le système belge est parmi le meilleur.

C'est dire le sérieux avec lequel ce parti informe ses affiliés.

La BCE persite et signe

En maintenant les taux, la BCE choisit de ne rien faire, croyant que "ceux qui ne font rien ne se trompent pas".

Bien sûr le moment est délicat.

Diminuer les taux risque de relancer l'inflation.
Risque parce que le ralentissement est là. Risque parce que le consommateur européen n'est pas fou. Le pétrole coûte plus cher, donc il va diminuer sa consommation. Même avec cette diminution, il va devoir dépenser moins dans d'autres postes. Les banques craignent des défaillances, elles prêtent moins et plus cher.
Tous ces éléments vont diminuer la croissance et partant la hausse des prix.

Mais ne pas diminuer ce taux aura comme conséquence certaine de renforcer la tendance de récession.

Entre deux maux, ne faut-il pas choisir le moindre?

Entre un mal possible et un mal certain, ne faut-il pas choisir le mal possible.

L'Euro est une bonne chose.

Dommage que les décisions ne soient pas prises de manière intelligente...

jeudi 7 août 2008

Arrêt de BFM

BFM est une radio comme on les aime (ou aimerait parce que je ne vois pas d'équivalent!)

Radio d'information, d'analyse de l'actualité, peu de pub.

C'est vrai que la cible n'est pas vraiment la ménagère de 30 à 50 ans, mais plutôt les cadres...

Le nouveau plan de fréquence l'évince.

Absurde.