samedi 6 juin 2009

Censure sur leblogdelio

Essayez de mettre un commentaire sur le blogdelio: il sera uniquement repris s'il est positif pour Elio, sinon poubelle.

Cela a déjà été dit, mais autant le répéter.

Elio aime bien manipuler. Il écrit par exemple
"J’ai été assez estomaqué de découvrir que le MR proposait de “faire gérer le parc de logement sociaux par des partenaires privés”… comprenez : privatiser l’ensemble des logements sociaux ! Privatiser ce secteur, cela veut dire « faire de l’argent » sur le dos des locataires"

1. "partenaires" veut dire ensemble. Donc ces partenaires privés seront contrôlés par les élus. C'est de la saine gestion. Aujoud'hui le contrôle se fait entre personnes qui se connaissent tellement bien, que rien ne se passe.

2. Il y a tout de même eu un audit.
"49 des 74 sociétés de logement vont très mal. Plus de 60 % éprouvent des difficultés d’ordre différent. Elles reçoivent des cotes de 0 à 2 sur une échelle de 5 : tant pour le respect du droit social que pour la passation des marchés ou encore la gestion journalière de la société et les dépenses."

Alors, monsieur Di Rupo, puisque mon commentaire sur leblogdelio est censuré, je me permets de vous dire ici, que j'aspire vraiment à ce qu'il y ait un partenariat privé-public. Cela ne pourra pas aller plus mal qu'aujourd'hui.

Et "Des loyers bien plus élevés, des rénovations uniquement chez ceux qui peuvent payer, et une ségrégation toujours plus poussée entre les pauvres eux-mêmes …" (toujours repris sur leblogdelio)

Ce sera juste l'inverse, puisque la gestion sera meilleure, les marchés passés de manière plus honnête, et ainsi de suite...

4 commentaires:

Marina a dit…

Privatiser n'améliore pas, que du contraire. la rentabilité, la concurrence, tous ces concepts qui nous garantissent un peu moins d'argent en poche!
Le télephone, l'énergie, sont des exemples frappants de ce que donne cette privatisation.
Bien évidemment qu'il faut nettoyer, imposer des audits externes et indépendants pour rendre performantes les structures existantes. Mais surtout pas privatiser.

echocynique a dit…

Merci pour ton commentaire, Marina.

Concernant le téléphone, il y a bien eu une baisse des prix énorme (par exemple 75 cents il y a dix ans vers l'étranger, 2 cents aujourd'hui).Même si Belgacom reste une entreprise publique et qu'elle ne fait rien pour favoriser la concurrence.

pour l'électricité, tu as raison: la libéralisation n'est pas parfaite.

Privatiser ne veut pas dire laisser faire n'importe quoi. Regarde Microsoft et Intel qui se sont fait condamner.

Privatiser avec un contrôle a comme avantage que d'une part l'efficacité est encouragée et d'autre part qu'il y a un contrôle externe.

Anonyme a dit…

Marina,

Vous confondez privatisation avec libéralisation, monopole public avec concurrence.

Le téléphone et l'énergie sont deux secteurs davantage ouverts à la concurrence qu'avant, mais sûrement pas libéralisés. Les intercommunales détiennent ainsi le monopole de la distribution d'énergie, tandis que Belgacom (contrôlée par l'Etat qui est bien content d'en retirer chaque année des bénéfices plantureux) rechigne à ouvrir le marché de la fibre optique.

Alors, de grâce, ne mettez pas sur le dos de la libéralisation ou de la privatisation des maux qui émanent de l'emprise étatique sur ces pans de l'économie.

Privatiser les logements sociaux, c'est le bon sens. C'est éviter que les plus démunis se retrouvent dans des taudis où ils n'ont pas d'autre droit que de fermer leur g...

echocynique a dit…

@Anonyme
J'ai d'ailleurs bien aimé la proposition de Javaux de donner des "chèques logement" à ceux qui en ont besoin.

Quand on voit la catastrophe des logements sociaux, ce serait une bonne idée.