samedi 28 novembre 2009

La Belgosphere

Cela fait quelques jours que le portail de la "Belgosphere" est apparu.

Après un peu de doutes, sur ce que cela pourrait apporter au paysage belge, sur la valeur ajoutée, sur l'utilité, je dois reconnaître que le site est bien tenu et que la sélection des blogs et des articles est qualitative.

Cela permet en effet de découvrir de nouveaux blogs et de pouvoir élargir sa vision des problématiques.

Ce billet n'est point sponsorisé, même si le présent blog est en bonne place sur ce portail :-)

8 commentaires:

pamina a dit…

je me demande avec quoi je sponsoriserai des billets, d'ailleurs lolllllll -faut être malade pour m'être lancée à titre gracieux dans cette entreprise d'utilité publique...
merci pour l'appréciation: mais c'est précisément parce que je connais la qualité de certains blogs que j'ai voulu réaliser le portail; Richard III note aujourd'hui que certains milieux branchés se gaussent des blogueurs (influents ou non): qui rira bien rira le dernier, parce que nous avons à présent un catalyseur efficace. ET LIBRE, TOTALEMENT LIBRE ET INDEPENDANT.

Gérard Languedeputte a dit…

Je sais de source sûre que certains se sont vus offrir des laquements !

pamina a dit…

vous portez bien votre nom, vous lolllllllllll c'est une ignoble médisance, je n'ai offert de laquement qu'au génial informaticien qui s'est proposé (lui aussi gracieusement) pour réaliser l'interface. D'ailleurs si vous aimez mieux le fromage que le dessert, je vous ai identifié lolllllllll

Xavier a dit…

@Pamina
C'est en effet un atout considérable des blogeurs: indépendance totale.

C'est vrai aussi que le danger de désinformation ou d'intox existe aussi.

Mais in fine pas plus qu'avec les médias traditionnels qui ne contrôlent plus l'info. Ces médias veulent concurrencer la blogosphère sur un terrain impossible: la rapidité.

Ils devraient au contraire la concurrencer sur le terrain de la profondeur de l'analyse.
Mais c'est un débat tellement vaste qu'il n'est pas possible de le tenir ici. Il est d'ailleurs longuement débattu ...sur la blogosphère :-)

pamina a dit…

la profondeur d'analyse peut aussi être le fait de la blogueurs... ex: l'excellent site "la crise pour les nuls" qui ne s'effraie pas de nous emmener dans des arcanes techniques...
un blogueur qui fidelise son lectorat peut tout oser... ex: une série de cours de philo sur Le Bien commun... ;0) pas de crainte de perte d'audimat ou de lectorat...

pamina a dit…

euh... de la blogosphère et pas de la blogueurs.... je fatigue un peu là lolllllll

Xavier a dit…

Bien sûr que les blogueurs (de la blogosphère :-)) peuvent aussi analyser en profondeur. C'est d'ailleurs ce que j'essaye de faire sur mon blog et sur mon site, et que j'apprécie sur bien d'autres blogs (que je ne liste pas, ils sont entre autres sur la belgosphere )

Mon point était que les médias classiques peuvent difficilement concurrencer la blogosphère sur le terrain de la rapidité. Ils ont souvent les moyens de faire des analyses en profondeur. Par exemple ... le blog "Econoblog" de Ludovic Delory. C'est bien sûr un blog mais d'un journaliste de RTL...

pamina a dit…

oui, je connais bien votre blog. Je l'ai référencé dès le début de la Belgosphère; je crois y avoir mis un article aussi. J'ai lu que vous étiez un prof heureux, loin du catastrophisme ambiant. Bref, nous partageons certains points de vue ;0)