dimanche 26 octobre 2008

BFM aurait-il une chance au CSA?

Comme je l'écrivais, la décision de refuser à BFM de continuer à émettre pouvait être soupçonnée d'avoit été guidée par des motifs politiques.

La Libre nous apprend que le CSA a retiré ses décisions concernant le plan de fréquences, suite à un avis du Conseil d'Etat.

Affaire à suivre.

3 commentaires:

himself a dit…

Mon cher Echo, il y a encore du neuf: Plan de fréquences: Le CSA conteste les infos de la DH

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) conteste les informations diffusées par la Dernière Heure de dimanche qu'il qualifie de "fausses et incomplètes". Si le CSA a bien retiré l'ensemble des décisions sur lesquelles certains auditeurs avaient émis des doutes, il a aussi repris des décisions identiques à celles de juin dernier, indique le conseil dans un communiqué diffusé dimanche après-midi.

http://www.rtlinfo.be/rtl/news/article/187376/--Plan+de+fr%C3%A9quences:+Le+CSA+conteste+les+infos+de+la+DH

Holocrate a dit…

Bref, y en a un des deux qui nous fait son cinéma...

Echocynique a dit…

Merci Himself,

j'étais plus occupé à suivre les sagas des banques belges.

"Ce n'est pas le rôle de l'Etat d'être actionnaire de banque" affirmait-on péremptoirement avant de devenir actionnaire d'une banque française et ensuite de 3 banques belges.

Alors que dans l'Echo on se lamente du manque de connaissances économiques et financières des Belges, ce qui peut être considéré comme une des causes de la crise, on supprime BFM qui, AMHA, était la seule radio qui "éduquait".

Cette nouvelle saga du CSA montre en tout cas qu'il ne sont pas professionnels.