samedi 4 octobre 2008

Fortis et l'Etat belge. Conférence de presse, du jamais vu!

A-t-on déjà vu un actionnaire minoritaire (49,93%) tenir la conférence de presse de sa maison mère dans laquelle il ne détient aucune part (que l'on sache)

Cela s'est passé pour Fortis.

Le gouvernement a annoncé lui-même ce qui concernait le holding.

Que de premières dans cette saga.

4 commentaires:

Holocrate a dit…

Euh... ben comment on peut "ne détenir aucune part" si on est actionnaire, fut-ce minoritaire ?

Quoi qu'il en soit, je trouve ce procédé pour le moins cavalier et assez étonnant, en effet.

Cela dit, m'est avis (pour un citoyen lambda qui n'y connait que dalle) que pour l'instant, il se passe (chez et à propos de Fortis) un tas de choses "en catimini" et que ce que nous voyons, c'est juste le petit bout de l'iceberg.

Echocynique a dit…

Je dois alors modifier mon post pour être plus clair.

Le 5/10/08 à 12.30 (et selon ce que l'on sait):

Fortis Holding: 90 % dans le public, 10 % autres.

Fortis Holding a trois filiales (plus en fait, mais simplifions)

Fortis Belgique: Etat 49.93 %, Fortis Holding 50,07 %
Fortis Nederland: Etat 100 %
Fortis Luxembourg : Etat 49%, Fortis Holding: 51 %

Donc si l'info avait concerné Fortis Belgique, un actionnaire qui possède 49,93 % peut, à la limite, communiquer concernant cette société, même s'il est plus logique que ce soit un administrateur. (mais peut-être que Reynders est administrateur de Fortis Belgique)

Ici, l'info concernait Fortis Holding dans lequel l'Etat n'a pas (encore?) d'action.

C'est un détail, je sais.

Mais tout de même étonnant.

Holocrate a dit…

OK, comme ça, c'est déjà plus clair. :-)

Cela dit, y a encore kékchôse que je ne comprends pas : comment Fortis Holding peut-il avoir, comme filliale, Fortis Nerderland, si celle-ci est détenue à 100% par l'Etat néerlandais ?

Holocrate, 2 mains gauches et petite tête. :-)

Echocynique a dit…

La conférence de presse, c'était pour dire "nous allons vendre". Donc au moment de la conférence de presse, le holding avait encore 51%

"nous" c'est "eux", le holding :-)