lundi 6 octobre 2008

Fortis: les occasions manquees

Update: Dehaene est nommé président du CA

Update
: une action contre Fortis?
A suivre certainement. En tout cas on ne peut pas dire que l'actionnaire soit mieux traité qu'avant. Encore une occasion manquée?

Dans cette turbulence, je prends quelques minutes pour réfléchir.

Occasion manquée pour la BCE qui persiste et signe. Le crédit est resserré, la masse monétaire diminue, le prix du pétrole baisse: il est temps d'arrêter de rendre la vie encore plus difficile aux banques.

Occasion manquée pour l'Europe: chaque pays y va de sa petite (ou grande) mesure. Pas de coordination. Pas de "geste fort" de la part des 27 pays. Qui auraient pu montrer leur force.

Occasion manquée pour les banques belges. En Allemagne (avec l'aide du gouvernement c'est vrai), les banques se sont alliées pour sauver l'une des leurs.

Occasion manquée pour le gouvernement. Un geste "fort" en deux temps. Suffisament fort? Pourquoi ne pas garantir tous les dépôts, sans limite comme dans d'autres pays?

Occasion manquée pour les syndicats. Déjà faire une grève "préventive" alors que la situation économique est en berne, c'est irresponsable. En plus faire grève un jour où les citoyens s'inquiètent c'est cruel et tout sauf "solidaire".

Que d'occasions manquées. Le seul qui ait tout de même agi, c'est le gouvernement.

Pour les autres, prenez les occasions quand il est encore temps. Ce que vous faites aujourd'hui restera gravé dans les mémoires.

Et l'occasion, je l'espère, ne se représentera plus de sitôt.

1 commentaire:

Xavier a dit…

Et selon Lterme, occasion manquée de se taire du ministre hollandais