mardi 28 octobre 2008

Le prix des maisons aux USA, chute suite aux subprimes?

Une info lue sur le site de l'Echo:
"Le prix médian de vente s'est établi à 218.400 dollars, en recul de 0,9% par rapport au mois précédent et de 9,1% sur un an."

Bien sûr, il s'agit des logements neufs, mais on peut estimer sans gros risque de se tromper que les ventes de maisons existantes suit peu ou prou la même tendance.

C'est cela "la chute vertigineuse des prix"?

Lorque l'on regarde les prix des maisons reprises par Fannie Mae et Freedy Mac, les conclusions sont encore plus étonnantes:

Il y a eu un maximum en avril 2007:225,3 % du prix du premier trimestre 91. Soit une augmentation moyenne de 4.3 % par an!

En août, cet indice était de 210,1 %, soit 7 % inférieur au maximum d'avril 2007.

Je m'étonne de ces chiffres qui semblent contredire tout ce qui a été dit...

5 commentaires:

Holocrate a dit…

Pourtant, toutes ces bicoques vendues en même temps, ça a forcément dû faire chuter les prix, non ?

Echocynique a dit…

Je ne comprend pas non plus :-(

Mais le chiffres ont été exagérés, 2 à 3 millions ont ou pourraient perdre leur maison.

11 millions de Belges ont eu ou auraient pu avoir un accident ce week end...

Cela demanderait validation.

Il faut tout de même signaler que c'est le prix médian des maisons reprises par FMA et FMC. Comme toute stat, cela cache peut-être des réalités très différentes.

himself a dit…

-10%, me semble néanmoins conséquent.

- on parle de prix à la vente et pas de valeur estimée. Les "invendus" ne sont pas comptabilisés

- les gens doivent néanmoins continuer à habiter qqepart (même au EU)- l'offre/demande reste globalement stable; on peut reconvertir un achat en location; la notion de propriété est très différente de la notre, en Amérique du Nord

- les pertes "Fannie Mae et Freedy Mac" sont garanties par l'Etat (je suppose pour toute transaction) , donc ... à nouveau le marché est faussé et spécifiquement ce segment

himself a dit…

Les subprimes poursuivent leurs ravages sur l'immobilier américain
Accéléré par la crise des subprimes et la déprime des ménages, l'immobilier américain poursuit son grand plongeon. En août, les prix ont encore reculé de 1% par rapport à juillet, selon le dernier indice S&P/Case-Shiller qui englobe les prix des vingt plus grandes villes des Etats-Unis. Sur un an, la dégringolade atteint désormais 16,6%

http://www.capital.fr/actualite/default.asp?source=FI&numero=71362&Cat=IMM

Echocynique a dit…

Merci Himself,

Cela montre le danger des chiffres...

" les prix ont reculé de plus de 25% comme à Los Angeles, San Francisco ou Miami. Las Vegas et Phoenix"


"il y a eu 265 968 saisies au total au troisième trimestre, soit plus de 2 800 biens confisqués chaque jour, contre 1 200 l'an dernier."