dimanche 21 septembre 2008

Un autre regard sur la crise du subprime

J'aurais pu titrer
"Les méddias racontent vraiment n'importe quoi" ou
"Heureusement qu'il y a Internet pour vérifier" ou encore
"Heureusement qu'il y a des blogs"

Entre autres bêtises:
"Des millions d'Etatsuniens vont perdre leur maison"
"Le coût pour le contribuable américain va être de 700, 1.000 ou même 2.000 milliards de dollars"
"C'est la fin du capitalisme"
"Privatisation des bénéfices et socialisation des pertes"

Quelques blogs (uniquement ceux qui vont à contresens, je sais, c'est partial)

L'institut Hayeck

Economiques.eu
Société, Entreprises et Changement: La crise bancaire causée par l'étatisme?

2 commentaires:

himself a dit…

@Echocynique

Grand merci pour ce nouvel éclairage et les liens.
Pour ma part, j’ignorais la nature incestueuse de FNMA & FHLMC, avec l’Etat.

D’abord une remarque générale : un Etat qui se respecte doit légiférer pour protéger ses citoyens et organiser son système et mettre en place les mécanismes de contrôle du respect de ses lois.
Les derniers événements démontrent clairement certaines carences en ces matières aux US.

De plus, je désire relativiser certains axiomes :

"Des millions d'Etatsuniens vont perdre leur maison"
Cela reste néanmoins vrai pour un sacré nombre de personnes, soit l’entièreté des gens qui ne pourront se permettre un étalement de leur(s) dette(s).
Une meilleure protection du consommateur est nécessaire.

"Le coût pour le contribuable américain va être de 700, 1.000 ou même 2.000 milliards de dollars" & "Privatisation des bénéfices et socialisation des pertes"

Cela reste vrai en l’état, dans l’absolu. Les sommes ne sont pas encore remboursées (et très loin de l’être) et il est fort à parier qu’elles ne le seront jamais. Le retour sur investissement pour FNMA & FHLMC me semble fort théorique et hypothétique (si je puis me permettre l’expression...)

"C'est la fin du capitalisme" - le signal donné par le Gouvernement prouve le contraire. Le geste était salutaire, mais le signe, mauvais : les bourses se sont envolées sans nouvelles contraintes : on est reparti pour un tour.

Chaos Theory a dit…

Salut Echocynique,

je découvre ton blog...
concernant la crise, j'aime la rélfexion de l'Institut Molinari sur la question. La crise serait plus causée par un socialisme et un étatisme mal placé que par le capitalisme :
http://moving-society.blogspot.com/2008/02/la-crise-bancaire-cause-par-ltatisme.html

... je te laisse te délecter, je trouve ça pas mal du tout.